À paraître


A_paraitre_transparent

 

 

 

 

 

 

 

Alo Cemoy, explorateur du passé

 

Françoise Rovati

couv_Alo.2

ALO CEMOY, EXPLORATEUR DU PASSÉ est un conte futuriste

VISA POUR LE PASSÉ : Alo, citoyen du xxive siècle, négocie un voyage à destination… de notre préhistoire : il préfère en effet plonger dans le passé obscur et périlleux de l’humanité plutôt que de découvrir en toute sécurité les fascinantes civilisations extraterrestres enfin accessibles. Mais les visas pour le passé ne sont délivrés qu’après une sévère sélection…

IL Y A 14 000 ANS : Alo intègre parfaitement la mentalité de l’époque préhistorique, le besoin de sécurité le pousse à compter ses provisions et protéger son abri naturel, la soif de reconnaissance l’incite à développer pouvoir et prestige. Il vit les débuts du monothéisme de l’intolérance, de la misogynie… Jusqu’à commettre un crime…

LE PASSÉ DU FUTUR PRÉSENT : Alo, revenu au xxive siècle, découvre, horrifié, sa conduite préhistorique. Assisté du consultant et du psychologue il décide d’assumer les actes désastreux perpétrés par l’ancêtre auquel il s’est identifié et projette de repartir dans son passé pour ramener sa principale victime vers son présent prospère…

 Psycho-sociologue de formation, Marie.F Rovati.El Houini s’est consacrée à l’écriture dès sa sortie du milieu professionnel. Le management des ressources humaines en entreprise l’a captivée pendant trente ans mais lui semble aujourd’hui d’un intérêt tout relatif face aux problématiques de la société contemporaine qui sont les ferments de son inspiration. Son moyen d’expression jusqu’ici fut le théâtre ; elle a publié en France (Écritures théâtrales Grand Sud Ouest), en Espagne (université d’Almeria) et en Lettonie (éditions Muse).

 

Wonder ortho et foule sentimentale

Nabell Wood

1ere_couv_Ortho_finaleJe m’appelle Nabell Wood, j’ai vingt-cinq ans et j’ai réalisé mon rêve : je suis orthophoniste. 
Aujourd’hui, j’ai décidé de me dévoiler, de raconter mon quotidien avec celles et ceux que j’ai côtoyés, aidés, ou simplement croisés en chemin. Je vais vous parler de ma raison de vivre, de mes patients, de mon métier. Vous allez les lire, les écouter, les découvrir. Vous allez les aimer et parfois même les détester. Vous vivrez mon histoire à travers ces personnes qui, chaque jour, me donnent la force de me battre, de poursuivre ce que je sais faire de mieux : accompagner, épauler, soigner. Il y a Ganui, Max, Kévin, E.Micran. Il y a aussi Loïc, Thomas, Édouard, Romuald, ou encore Marion. Vous attendrez avec eux dans la salle d’attente de mon cabinet, vous participerez à leurs séances, vous les suivrez dans leurs prises en soin. Ils vous parleront de leur vie, de leur destin, de leurs bouleversements, de leurs regrets, de leurs doutes mais surtout de leurs victoires et de leurs réussites. Alors, ne les ignorez pas plus longtemps, ouvrez ce livre. Ne passez pas à côté de celles et ceux qui se battent pour vous aimer.

Née le 1er septembre 1994, Nabell Wood a passé son enfance dans la région lilloise. Passionnée par le karaoké et les mots, elle est diplômée de la faculté d’orthophonie d’Amiens depuis 2020. Elle exerce désormais ce métier en libéral et nous offre aujourd’hui son premier livre en toute simplicité.

 

 

Russie intense

Félix Garcia

couv_russieC’est dans un long parcours à travers la grande Russie, au fil de près de deux décennies, que l’auteur nous entraîne. Il traverse ainsi des régions le plus souvent ignorées du touriste habituel et donne à voir les transformations à l’œuvre dans un pays qui s’est débarrassé du joug stalinien et vit à corps perdu les nouveautés de l’Occident.

Si les produits de consommation de toutes sortes et le luxe sont bien présents, une partie de la population n’y accède pas et subsiste grâce aux petites et grandes combines. À côté des hôtels et des boutiques de luxe, des filles survivent de leurs charmes en rêvant de Paris, l’alcool coule à flots, la corruption règne et la misère n’a pas quitté le pays…

Le désenchantement cohabite avec une aspiration à réussir, à profiter des rencontres qui sont autant d’occasions d’améliorer son quotidien. Il arrive aussi à l’auteur d’être témoin des guerres intestines, peu ou pas médiatisées, qui ravagent une partie du pays sortie de l’Union ou encore sous sa tutelle. Le mirage de la mondialisation s’accompagne de misère, de trafics, de machisme et de violences. Les illusions sont bafouées par un système peu respectueux des individus et de leurs droits.

Après trois décennies de disparition de l’URSS, il est clair que le changement n’a pas produit autant de bien-être et de liberté qu’espéré. Toutefois, cet ouvrage laisse entrevoir la force des Russes à s’adapter et à « inventer » les occasions d’améliorer leur vie au jour le jour… parfois à leurs risques et périls.

 

Les Chrétiens sont-ils vraiment des imbéciles qui n'ont rien compris ?

Pierre Mingardon

couv_Chretiens

On ne peut en aucun cas déroger aux lois de la nature humaine. Je crois que c’est la grande erreur de notre civilisation moderne. Celle d’avoir conçu une société avec pour fondement l’homme tel qu’il doit être, façonné de telle façon qu’il puisse correspondre à une idéologie d’ordre économique, et non tel qu’il est.

Plutôt que de mépriser nos anciens, de considérer que leurs conceptions politiques avaient pour objectif d’opprimer et manipuler le peuple pour le rendre docile, il importe avant tout de comprendre.
 

Par ailleurs, que d’intolérance, de haine, mais surtout d’incompréhension vis-à-vis de la religion chrétienne ! Je veux bien qu’on la critique, chacun est libre, mais ce qui m’afflige dans les commentaires des détracteurs, est de me rendre compte qu’ils n’en ont pas capté le sens. Ils négligent aussi la dimension que la spiritualité fournit à l’homme. Nos cathédrales, nos immenses chefs-d’œuvre en musique, peinture ou littérature n’ont pas pris une ride au fil des siècles. Ils témoignent la preuve d’une civilisation forte.

On a voulu bâtir une société dans laquelle l’homme est uniquement considéré comme un agent économique. Il est réduit à l’état de mouton docile qui a pour seule ambition de consommer. Mais une société dépourvue  d’âme est une civilisation morte.

C’est dans la spiritualité que l’homme se construit et peut faire face à une société du contrôle.

Pierre Mingardon était à l’origine athée. Il est devenu chrétien parce qu’il s’est rendu compte que cette religion lui permet de donner un sens à notre existence, et nous apporte la sérénité. Ce n’est pas en changeant le prochain ou la société que l’on se révèle, mais la réponse se situe en nous, grâce à l’acceptation de notre condition.

 

Dernière frontière

Gilles Thevenon

Couv_derniere_frontiere

Gilles Thevenon décline dans ces quatre nouvelles toutes les dimensions du mot « frontière ». Celle-ci s’accorde au pluriel : frontières politiques, amoureuses, psychologiques, mais également frontières entre réalité et imaginaire, entre passé et présent.

Quatre textes aux couleurs différentes, riches par leurs lieux, leurs sujets, leurs personnages, avec en toile de fond un hommage constant à l’Italie.
Tour à tour, le lecteur découvre le périple d’une journaliste italienne plongée en plein cœur de mouvements contestataires français, une vendetta à l’encontre des élites du pouvoir, une histoire d’amour qu’aucune culture ou frontière ne saurait briser. La relation particulière qui unit l’auteur à l’Italie, empreinte de poésie et d’émotion, vient finalement clôturer notre lecture.

Né en 1956, Gilles Thevenon est diplômé de Science Po Lyon, maître en histoire et diplômé d’études approfondies en sociologie électorale. Auteur de deux ouvrages d’histoire politique, intitulés respectivement La Cinquième République (Chronique sociale, 2012) et Histoire des Constitutions (Chronique sociale, 2017), il est également membre du conseil d’administration de la Société Dante Alighieri de Lyon. Fervent lecteur de Dino Buzzati et Curzio Malaparte, l’auteur révèle dans ce recueil toute son affection pour l’Italie.

 

Les Brebis !

Pascal Lallain

couv_brebis

 

Pascal Lallain nous fait partager ses souvenirs d’une enfance heureuse, au pays des corons dans le Pas-de-Calais, au sein d’une famille modeste, aimante et dévouée aux autres. Il rend hommage à ses grands-parents maternels à travers un portrait particulièrement attachant. La campagne, avec ses paysages pittoresques, où le temps s’écoule au fil des événements qui rythment la vie des familles : tels sont les thèmes développés dans une évocation nostalgique que l’auteur réussit à mettre en valeur en toute simplicité et humour.

Lieux historiques, géographiques, drames, situations cocasses, joies ponctuent ce récit autobiographique dont le fil conducteur reste les « Brebis », lieu de travail et de vie sans artifices mais humain.

Né en 1952 à Bouvigny-Boyeffles, dans le Pas-de-Calais, Pascal Lallain est membre actif du Comité historique d’Hersin-Coupigny. Au sein de cette association et avec la collaboration de bénévoles, il publie régulièrement des recueils historiques à partir d’archives locales. Il est également tromboniste à l’Harmonie du commerce d’Hersin-Coupigny depuis 1997. Il a été récompensé en 2016, par la Carsat du Nord-Pas-de-Calais-Picardie pour son investissement dans le tissu associatif local.

 

 

La Pièce

Estelle Onillon

Couv_La_Piece

 

Au cœur d’Everdeven un homme est mort et un mystère plane. À ses risques et périls Blue Sertin, accompagnée de ses amis, va mener l’enquête sur l’étrange orphelinat du village. Tentant d’évoluer au sein de leurs familles plus ou moins compliquées, les jeunes gens vont trouver dans cette aventure une occasion de vivre pleinement leur amitié, et découvrirons un terrible secret qui bouleversera leur vie. La situation va rapidement les dépasser pour plonger le roman dans un monde fantastique, lié à une seule pièce, une pièce qui changera tout…

Un récit bien mené qui tient en haleine : le lecteur n’a qu’une hâte… comprendre le fin mot de l’histoire.

Passionnée par la psychologie et la pop culture qui l'a beaucoup influencée, Estelle Onillon écrit depuis ses dix ans des histoires en rapport avec le fantastique, la fantasy et la science-fiction.