La fabrication

La fabrication

La structure de votre ouvrage

La_structure

 

 

 

 

 

Il s’agit ici d’aboutir à un texte le plus cohérent possible, le plus fluide, le plus agréable à lire pour le futur lecteur.

 

Pour certains textes, le travail ne consiste qu’à traquer quelques coquilles, mais pour d’autres un travail plus complet peut être nécessaire : il peut s’agir de réécriture, parfois de restructuration du texte, de recherches (pour les ouvrages moins littéraires bien sûr), etc.

 

Il faut d’abord s’interroger sur la structure générale du texte : la plupart du temps il n’est pas nécessaire de retoucher, mais parfois, nous pouvons conseiller à l’auteur de changer l’ordre de certains paragraphes ou de certaines parties, de développer tel ou tel passage, ou encore d’éviter les phrases trop longues, d’éclairer tel paragraphe qui manque de clarté, etc.

 

Le dernier mot revient bien sûr à l’auteur !

 

 

La préparation de votre texte

La_prepa

 

 

 

 

La préparation consiste à travailler la ponctuation, l’orthotypographie, les dialogues, tout ce qui fait que l’on ne peut faire l’économie d’un professionnel essentiel à l’édition : le lecteur-correcteur.

Il aura pour tâches de :

  • revoir l’orthographe, bien sûr,
  • proposer d’éventuelles réécritures, sachant que c’est toujours l’auteur qui décidera en dernier lieu,
  • unifier la ponctuation en respectant les règles du français,
  • appliquer le code typographique conforme à l’usage, ce qui nécessite entre autres une connaissance parfaite de l’utilisation des capitales (majuscules) et des bas-de-casse (minuscules) dans les noms et surnoms de personnes, les noms géographiques et historiques, les titres d’œuvres, les institutions, les noms déposés, les mots étrangers, etc.,
  • unifier la présentation des dialogues (décider par exemple s’ils seront tous présentés avec des guillemets puis des tirets de dialogue, ou bien seulement avec des tirets de dialogue…).
  • travailler le « hors-texte » : l’appareil de notes (décider entre autres si les notes seront en bas de pages ou en fin d’ouvrage ; la place de l’appel de note…) ; la bibliographie ; l’index quand il y en a un ; les légendes des illustrations ; la place de ces illustrations, etc.

 

La mise en page

Mise_en_page

 

 

 

 

 

Le choix de la maquette est essentiel, et le graphiste la concevra en fonction de votre ouvrage : elle ne pourra être la même selon que vous avez écrit un roman, un livre plus technique, avec ou sans illustrations, etc.

Il n’y a pas UNE mise en page idéale, une maquette applicable à tous les ouvrages : il s’agit de s’adapter au type de la parution.

Une fois cette préparation réalisée, lorsque vous aurez validé les propositions, et seulement à cette condition, votre texte sera mis en pages avec suffisamment d’éléments pour que le graphiste puisse travailler et appliquer une maquette : il dispose du calibrage du texte (son nombre de signes, sa « longueur ») ; le texte préparé dans les règles de l’art ; les illustrations le cas échéant…

Le graphiste choisira le type (et la taille) de la police du texte courant, des titres, des légendes éventuelles, des notes…

Il décidera aussi des marges, des alinéas, des interlignages, des retraits ou non de première ligne en début de paragraphe, gérera les blancs de la page pour apporter de la lisibilité, proposera un style pour les encadrés, etc.

Mais la bonne maîtrise des outils et logiciels est loin de suffire : le graphiste doit être créatif, connaître les éléments qui font qu’une page sera équilibrée ou non… La simplicité maîtrisée est souvent une qualité : trop de polices différentes ou des polices « compliquées » nuiront en général à la bonne harmonie.

Le but est ici aussi d’apporter un maximum de confort au lecteur.

 

 

La relecture sur épreuves

Relecture

 

Une fois votre texte mis en page, nous vous enverrons les premières épreuves de préférence par Internet sous forme de PDF, pour que vous puissiez facilement indiquer vos remarques au graphiste, ou sous forme d’épreuves papier si vous le préférez.

Nous vous donnerons des pistes pour y travailler, et toujours en étroite collaboration avec vous, nous intégrerons vos corrections.

De notre côté, nous effectuerons également une relecture.

Lorsque le travail accompli vous semblera satisfaisant, vous nous donnerez votre « bon à tirer » et votre ouvrage partira chez l’imprimeur.

Un ISBN (numéro unique) lui sera attribué ! 

 

 

La couverture

Couverture

 

 

 

 

Toujours en partenariat avec l’auteur, votre couverture sera créée par notre graphiste et illustrateur. Il vous soumettra un projet en adéquation avec le thème de votre ouvrage et le marché du livre.

Il faut distinguer :

La 1re de couverture, c’est-à-dire la 1re page extérieure du livre, souvent illustrée et en couleurs.

La 4e de couverture, c’est-à-dire la dernière page extérieure du livre, où figureront un résumé de votre ouvrage ayant pour but de donner envie au lecteur d’acheter votre livre et des éléments de votre biographie, avec éventuellement votre photo.

 

 

L'impression

Impression

 

 

 

 

 

 

Dès que l’auteur aura validé les épreuves – le développé de la couverture et la mise en page de la totalité de l’intérieur de l’ouvrage – et donc donné son « bon à tirer », les fichiers seront remis à l’imprimeur.

Grâce à nos partenaires imprimeurs, nous avons accès aux meilleures technologies pour une qualité optimale du livre.

Nous n’utilisons pas les solutions « livre à la demande », aux résultats la plupart du temps décevants.

Votre ouvrage sera alors imprimé dans un délai maximal de quinze jours.

L’impression numérique permet de n’avoir jamais de rupture de stock pendant la durée du contrat. La réimpression des ouvrages se fera au fur et à mesure des demandes des libraires et des magasins à succursales multiples, dans un délai toujours très court.

 

 

La version numérique

format_numerique

 

 

 

 

 

 

Un livre numérique est un livre édité et diffusé en version électronique, disponible sous forme de fichier, qui peut être téléchargé et stocké pour être lu sur un écran tel que celui d’un ordinateur personnel, d'une liseuse ou d'une tablette tactile.

Selon une enquête récente du Syndicat national de l’édition, les habitudes des lecteurs numériques se confirment :

  • Un cinquième des français ont déjà lu un livre numérique.
  • Les usages se stabilisent.
  • Les achats depuis le terminal de lecture dominent.
  • Les lecteurs de livres numériques utilisent de plus en plus leurs différents objets connectés.
  • Les lecteurs de livres numériques aiment les polars.

Bien que son usage soit encore assez restreint, 2 % des Français ont déjà acheté un livre numérique, il nous semble intéressant que votre ouvrage soit accessible sous cette forme, c’est pourquoi votre livre paraîtra simultanément en version imprimée et en version numérique.