La Fumée noire


La Fumée noire

En stock
Délai de livraison : 4 jours ouvrés

14,00
Le prix inclut la TVA. Livraison à 0,01 €


 

Pie XI a-t-il été assassiné ? Les historiens divergent sur la question : l’intrigue de ce roman fait ressurgir la part d’ombre concernant cette mort, annoncée comme naturelle, mais qui laisse planer un doute, celui du complot et de l’assassinat.

Jean Auburtin, jeune diplomate, est détaché à Rome en 1939 afin d’assurer les bonnes relations entre le gouvernement français et le Vatican.

Il a bien perçu que la seule arme de l’Église – sa force morale – risquait de se dissoudre si le successeur de Pie XI faisait preuve de trop d’indifférence coupable face aux dictatures.

Le destin de cet homme vivant jusque-là sa vie de diplomate entre cabinet du ministre et palais Farnèse bascule alors et devient thriller : la petite histoire rejoint la grande.

Jean-Jacques Gréteau fait revivre cette accélération de l’histoire et montre la détermination de Jean Auburtin devant l’ampleur du défi et la violence froide de son administration. Il plonge dans les âmes des personnages dont la rudesse des temps révèle les beautés comme les travers.

 

photo_JJ_GRETEAU

 Jean-Jacques Gréteau, né en 1947 à Augé (Deux-Sèvres), ancien élève de l’Institut d’études politiques de Paris, a fait carrière dans la finance et se consacre aujourd’hui à l’écriture.

Passionné d’histoire, et en particulier de l’entre-deux-guerres, il est l’auteur de plusieurs livres – romans, essais et bibliographie – et a obtenu le prix de Gâtine en 2005.

 

 

 

Témoignages

 

 

« J’ai littéralement dévoré “La Fumée noire” où l’on découvre les subtilités de la diplomatie, l’atmosphère secrète des entretiens chuchotés au Vatican puis des descriptions lumineuses des lieux visités.
J’ai sincèrement apprécié votre écriture ciselée et selon moi vous êtes un remarquable romancier.
J’ai un vœu à formuler, c’est de vous dire : “Ne vous lassez pas d’écrire !” »

Jean-Pierre

 

 

« Votre livre est un bonheur que j’ai pris ce jour à 14 heures et j’y suis encore, merci beaucoup. Jean vous ressemble beaucoup et Sophie est délicieuse… »
Georges

 

«  Dans votre livre, tout m’a plu, y compris la belle histoire d’amour… »
Georges

 

 

« La lecture du livre, arrivé à bon port hier, en bon état et nanti d’une très aimable dédicace qui m’a beaucoup touché, et je l’ai déjà terminée…
C’est dire combien celui-ci m’a intéressé et combien sa lecture fut facile et agréable.

Je souhaite donc que de nombreux lecteurs partagent mon avis !

Merci donc de m’avoir procuré ces bons instants de détente. J’ai fini par être rassuré par l’heureuse issue de ces carrières agitées, mais intrigué par l’absence d’autopsie du cadavre du pape  (bien que Petacci n’a pas dû faire de gros efforts pour la prescrire)…
Et comme vous, je suis resté sur ma faim quant à la désignation des auteurs du crime (tout en étant un peu moins sévère pour Pie XII dont le regard m’avait fasciné quand j’avais assisté, au Vatican, à une audience semi-privée). »

Docteur  R., Biarritz

 

 

« Je viens de finir la lecture de La Fumée noire et je vous écris, car j’ai passé de bons moments sur votre livre.
Ce n’est pas de la flatterie : c’est là votre meilleure production.
Je me suis aussi posé une question en lisant ce roman
 : quelle est la part d’autobiographie ? »

Docteur Roland P., Saint-Étienne

 
Parcourir cette catégorie : Librairie