Nouveau

Un processus de tous les temps

En stock
Délai de livraison : 5 jours ouvrés

18,00
Le prix inclut la TVA. Livraison à 0,01 €


L’auteur, TOHOURI Wassar, d’origine africaine est enseignant à Paris  

 

« Une question à laquelle l’historien hésite à répondre, mais qu’il doit poser : est-ce que les peuples qui furent colonisés n’auraient pas pu trouver en eux-mêmes les forces qui leur auraient permis de franchir, sans la colonisation, une étape dans leur développement économique et social ? » (« Encyclopædia Universalis », rubrique « colonisation »).

Ce sera l’occasion ici d’un examen rapide de l’histoire de l’évolution culturelle humaine ; une évolution qu’il est possible d’appréhender autrement qu’à travers les quatre seuls siècles de la période allant de 1600 à nos jours. En effet, nous le savons tous, la civilisation est née à l’Est, dans la zone dite du « Croissant fertile » ; l’ensemble formé par les régions de la Mésopotamie, du Proche-Orient et de l’Égypte. Une terre qui vit naître l’agriculture, l’élevage, la métallurgie. Une terre qui inventa l’urbanisme, l’État, l’écriture ; créa les mathématiques, l’astronomie, édicta les premiers codes de lois, etc.  Cette terre qui fut (qui ne le sait) le berceau de LA CIVILISATION.

À partir de cette région berceau, ce nouvel art de vivre va se diffuser, par contact, de proche en proche : l’orientalisation de la péninsule balkanique ; l’hellénisation de la péninsule italienne ; la romanisation de l’Europe ; l’occidentalisation de l’Afrique. Un ordonnancement qui sera la cause, parce que le vecteur de diffusion est humain, de terribles incompréhensions : cette effroyable violence de la rencontre de deux peuples de niveaux culturels très différents.

Parcourir cette catégorie : Librairie